La dépendance affective,
Qu'est-ce que c'est ?

La dépendance affective est un état d'être qui apparaît lorsque l'on ne parvient pas à se détacher d'un être aimé. Tout le monde a déjà vécu cela au moins une fois dans sa vie, ne serait-ce que lors des premières séparations d'avec notre mère, pendant notre plus tendre enfance, parce qu'elle devait partir au travail, pour aller à l'école...

Ces expériences de vie peuvent être resté ancrés comme "un mauvais souvenir" lié à une grosse angoisse d'abandon, une peur de l'inconnu, qui tient souvent d'un manque de confiance en soi. Cette angoisse n'est souvent pas prise au sérieux par les adultes. Ainsi, l'enfant se construit en enfouissant son angoisse, qui peut en outre avoir été source de moqueries par les autres. 

La dépendance affective s'exprime donc, une fois adulte, par un état de mal-être, une souffrance intérieure, liée à un fort sentiment d'abandon. C'est une forme d'angoisse, avec des moments d'agitation, des palpitations cardiaques, un immense sentiment de vide intérieur. On cherche alors à combler ce vide à tout prix en s'attachant de façon disproportionnée à quelqu'un, qui devient « mon unique raison de vivre »...

Cet état peut révéler un manque d'amour de Soi, ou un manque affectif rattaché à l'un de nos parents. Par la dépendance, on chercherait donc à combler désespérément ce vide, cette profonde tristesse. Il est difficile, dans ces conditions, de préserver son égo, son amour propre. 

La personne dépendante n'arrive pas à s'aimer telle qu'elle est. Cette incapacité peut s'exprimer par de la colère ou de la rancoeur face à l'univers tout entier.
Elle peut finir par s'enferme dans une sorte de prison psychologique où elle se sent esclave d'un autre, d'un comportement ou d'une substance.

La dépendance permet de substituer le manque par l'apport d'un autre objet pour se donner l'impression de vivre dans un monde sans problème. Outre la dépendance affective, on peut devenir dépendant à beaucoup de choses (tabac, drogue, sexe, travail, nourriture...) La nourriture, par exemple, peut servir à combler un manque de tendresse et d'amour. 

Comment sortir de la dépendance affective ?

La dépendance affective est avant tout visible lorsque l'on est avec l'autre dans une relation fusionnelle. Cet état, quand il ne répond pas, ou plus, de façon adéquate à notre développement personnel, peut nous amener à commettre des actes inconsidérés et difficilement maîtrisables : crises de jalousie, colères démesurées, auto-mutilation, enfermement dans la solitude, prises de décisions « sur un coup de tête » (déménagement, demande de divorce) etc.

 

1) Première étape : prendre conscience

La première chose à faire pour s'en sortir est de prendre conscience de son état de dépendance à l'autre. Cela demande beaucoup d'amour et de courage pour affronter cet esclavage qui dérange la vie, et pour le briser une fois pour toutes.

 

2) Seconde étape : reconnaître son mal-être

Ensuite, il est nécessaire d'identifier le manque que l'on vit dans sa vie. Car c'est celà que l'on cherche à fuir en se « perdant » dans quelqu'un d'autre.

Les points les plus fréquents qui permettent de détecter cet état sont :

→ Lorsqu'on ressent un grand désir de vivre et en même temps le sentiment de ne pas y arriver par soi-même.

→ Lorsqu'on se sent toujours comme un « perdant », qu'on est persuadé de ne jamais rien réussir, d'être « incapable », de ne pas avoir « sa place » dans la famille ou dans la société.

→ Lorsqu'on a tendance à s'évaluer en fonction du niveau de réussite des autres, au lieu de le faire en fonction de ses propres capacités et satisfactions personnelles. Cela nous confirme dans notre sentiment d'incapacité.

 

3) Troisième étape : retrouver la confiance en Soi

→ stopper la colère

Il faut mettre de côté la partie de « Moi » qui se sent coupable et honteuse de cette dépendance. Se juger, se flageller, en sachant qu'il faudrait plutôt changer de comportement ne fais que grandir la colère, et c'est alors plus difficile de s'en libérer.

→ traverser la peur d'échouer

C'est aussi s'accorder la possibilité de l'échec, se reconnaître dans un statut d'être humain, ni plus, ni moins.

→ affronter son passé

Trouver le courage de regarder en arrière, afin de comprendre d'où vient ce manque. Explorer son histoire, repérer l'abandon, réparer la blessure... Cela ne peut se faire qu'avec l'aide d'un psychothérapeute.

→ accepter d'être ouvert à l'inconnu

Les différents outils psychothérapeutiques qui permettront de traverser la dépendance affective sont de l'ordre du développement personnel. Le thérapeute pourra proposer au cours des séances d'accompagnement, des exercices de relaxation, de visualisations, entre-coupés de temps de parole.

Ce travail peut, à terme, aboutir à une véritable entrée en psychanalyse avec la compréhension des mécanismes affectifs que l'on a élaborés au cours de notre existence, et qui font que l'on est Soi, avec ou sans quelqu'un d'autre.

Un peu d'auto-suggestion ne fait jamais de mal non plus. Si vous vous reconnaissez dans cet article, prenez le temps de lire ce qui suit, doucement, du bout du cœur :

«  J'accepte d'être ouvert à l'inconnu, à la voie qui me mènera vers mes objectifs de Réalisation de Soi.
L'amour inconditionnel est le début de ma guérison.


Je demande aux autres, je cherche, je vérifie, je fais les premiers pas. J'apprivoise les émotions qui m'habitent car elles font partie de ma vraie personnalité.


Je recherche quelle méthode de guérison naturelle peut m'aider à me centrer, à m'harmoniser et à augmenter mes forces intérieures afin de me permettre d'intégrer avec amour les différents manques vécus durant ma jeunesse. J’apprivoise mes responsabilités graduellement et je reprends contact avec l'être divin que je suis.


Je peux ainsi sortir de ma dépendance et devenir indépendant et autonome parce que je mérite d'être aimé et que j’accepte pleinement ma valeur et mes qualités qui font de moi un être exceptionnel. »

extrait du livre de Jacques Martel
« Le grand dictionnaire des malaises et des maladies » 

 

Article de Ganaëlle Stride pour web-therapie.fr

Psycho-Somatothérapeute : http://www.ganaelle-stride.fr/diplome.pdf

Télé-consultation sur Skype : ID = web.therapie

Prise de rendez-vous: web-therapie.fr/dispo